CYRUS TCHAHARDEHI/ REHOBA – Une plate-forme communautaire pour les professionnels de l’hotellerie

par Donia Hachem

 

Rehoba se veut, avant tout, un site communautaire par et pour le secteur de l’hôtellerie, de la restauration et de l’industrie du bar. Objectif : soutenir et accompagner les professionnels dans différentes étapes, de la formation à la recherche d’un emploi, grâce à un panel d’outils. Rencontre avec Cyrus Tchahardehi, son co-fondateur.

 

Rehoba, le numéro 1 des sites communautaires dans l’hôtellerie en UK

 

Rehoba existe depuis 2009. Après une fermeture de six mois l’an dernier, la réouverture a lieu en septembre 2011 avec une plateforme entièrement redessinée et un nouveau design. Reculer pour mieux avancer ! En quelques mois, Rehoba a su s’imposer comme la référence en site communautaire dans l’hôtellerie au Royaume-Uni. Pourquoi ? Parce que trouver la bonne personne, avec les compétences adéquates, peut s’avérer compliqué. Les managers reçoivent des centaines d’appels de candidats inexpérimentés via des agences de recrutement traditionnelles, souvent onéreuses, ou bien de forums en ligne. Le tri est souvent difficile à faire. « Le turn-over est tel que la formation peut parfois être négligée. Il s’agit donc d’un levier de croissance », précise Cyrus Tchahardehi, originaire du monde du vin et de la restauration.

 

Avant Rehoba, peu d’outils étaient mis à disposition des professionnels. Conscient de ce manque, l’entrepreneur explique : « Nous avons élaboré un programme de formation pour aider les établissements à vendre davantage. Cela passe par une meilleure qualité de service qui permet de fidéliser la clientèle ». Lors des années passées sur le terrain, Cyrus Tchahardehi a noté un manque cruel de formation, une incapacité due au manque de connaissances. Il déplore que beaucoup se retrouvent dans ce secteur par défaut « C’est une perte à tous les niveaux, pour le producteur, pour le restaurateur, pour le professionnel lui-même, et le client ».

 

Rehoba, la solution pour la formation et le recrutement

 

Aujourd’hui, Rehoba compte 4500 membres. Ces derniers fréquentent la plateforme pour chercher du travail, se former ou pour trouver des solutions de recrutement. Les utilisateurs peuvent également trouver les dernières actualités du secteur. Parmi les membres, de grands noms associés à de prestigieuses adresses : Raphaël Francois, le Chef exécutif du Connaught Hôtel (5 étoiles). Thomas Lehaut, l’ancien maître d’hôtel de l’Astrance, ainsi que John Davey, qui était Manager général du restaurant du Lanesborough de Guy Savoy à Paris et Girardet en Suisse, ou encore Philip Howard, Chef au Square, 2 étoiles Michelin, pour ne citer qu’eux. Dotés d’une solide connaissance du marché, ils apportent leur expertise en complément de leur activité professionnelle. Ils ne sont pas rémunérés mais toutes ces célébrités du monde de la restauration sont actionnaires.

 

Emballés par le projet, ils ont décidé ensemble de mettre en place des programmes de formation. Comment ouvrir une bouteille de vin, de champagne ? Comment approcher une table pour prendre une commande ? Il en existe plusieurs types en ligne, avec des modules et des spécialités différentes (hygiène alimentaire, vin pour la restauration, formation des serveurs, etc.). Des formations interactives avec des vidéos, de l’audio et du texte. Elles durent trois heures. « Nous disposons de véritables outils pédagogiques. Le programme est similaire à ce qui serait appris en lycée hôtelier, mais en accéléré », explique le cofondateur. À la fin de chaque module, le candidat dispose d’exercices interactifs, afin de s’assurer de sa progression, au fur et à mesure de la formation. Enfin, il passe un examen pour valider qu’il a acquis les fondamentaux.

 

Rehoba, c’est aussi un site communautaire où le Networking est fréquent. Une aubaine pour se faire recommander. Chaque professionnel peut présenter un portfolio, un CV vidéo pour les personnels de salle, unique dans ce secteur. Des chefs se filment en train de faire un risotto, un confit de canard et les recettes vont automatiquement sur le profil de l’utilisateur. « L’échange de connaissances entre les chefs est la base de notre travail », rappelle l’entrepreneur. Ainsi, un profil devient une vitrine de connaissances et de méthodes de travail.

 

Les suivre sur Twitter

 

Lire la suite du portrait sur Lepetitjournal

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire