Articles

And the winner of the Startup Weekend Europe Battle is…

The Startup Weekend Europe Battle is an event which allows selected teams to present their Startup project in London in front of some of Europe’s top investors. This also provides them with an opportunity to win a networking trip to San Francisco.

 

 

The teams which were eligible to take part in the Battle had to have been founded or launched during another Startup Weekend Europe event. For instance, the team behind  GoWar  met at SW Venice while members of  Pocket Discount and Trawell  met at SW Skopje. Moreover, among all the startups which applied, only the 13 teams which received the most votes were invited to attend the  pitch competition which took place on September 13th in Club Workspace, Clerkenwell, London. I was also lucky enough to get a ticket and be part of the public and here is what I thought of it.

 

When I arrived, the first thing that struck me was the friendly and easy-going atmosphere in the room. Everyone there seemed to be having a good time. The evening started by the testimony of a former winner of a SW. In his inspiring speech, he emphasised the fact that the SW was only the first step in the process of creating a startup. He also warned participants not to get too « cocky » as he reminded them that it was just a competition. He added that there was still a lot of work that needed to be done and a lot of stress that would be involved in the process of creating a successful startup. He concluded by saying that starting up a business was more fun than the « average job » but could yet result in « having more moodswings than a pregnant lady », as some days would feel really good and others, really bad.

 

His speech was then followed by those of the members of the investor panel which comprised Rogan Angelini-Hurll (General Partner à ProFounders),Krishna Visvanathan (Partner à DFJ Esprit/Encore Ventures), Rob Moffat (Principal à Balnerton Capital)  as well as Christian Thaler-Wolski (Principal à Wellington Partners).

The four of them highlighted the importance of networks in order to get VC funding though they acknowledged that Venture Capitalists in the UK tended to be home-biased. When asked about the current « hot areas » for new startup ventures, services enriching individuals, e-commerce, social, mobile, location-based apps were mentioned several times yet one noted that there are very interesting opportunities in the healthcare and environment sectors.

 

The highlight of the evening nevertheless clearly was the startup pitches. France was very well represented in the Battle (6 out of the 13 teams) and there were teams from 5 other European countries (Macedonia, Greece, Poland, Italy and Spain).

 

The projects which were presented in front of the panel of investors were extremely diverse and ranged from various forms of travel guides  (MyGuidie, Trawell  to location-based games (GamorLive, GoWar and PlaceChallenge) and even a social busines SmartAgroa French startup which aims to collect and share farm data for developing countries.

 

In my view, the three projects which sounded most promising were unsurprisingly all French. Indeed, Sharypic (SW Paris), which enables to gather the best pictures for both public and private events (SW Paris) and  SponsoringSolution (SW Nice), a social network dedicated to sponsoring (SW Nice), which ended up being the runner-up, both appeared to be innovative and to be filling a gap in the market yet the last project presented to the panel, Appibabi.es, was clearly the most fun and creative of all…

 

Appibabi.es is basically a smartphone application which allows you to raise a baby with a fellow smartphone user. The presentation was very well done and highly entertaining and by the end of it, it really seemed that most people in the room were already addicted and could not wait to download it.

 

Appibabi.es clearly appeared to have a level of innovation, addictiveness and fun that was very hard to compete with and which justified it being declared the winner of the Battle by the panel.

 

I managed to have a few words with one of the members of the winning team, Amine Bellakride, a former Design innovation student at Stanford University, right before the results were announced. I was really impressed by his enthusiasm and very surprised to find out that Appibabi.es was only a side project for most of the team members. He confessed that they were all working on other startup projects at the same time and could only spend time on it during the weekends… I wonder what they could achieve if they worked on it 7 days a week!

 

All in all, this was really an inspiring event. I don’t know what will happen to all the participants’ projects in the future but I am convinced that they can all be expected to accomplish fantastic things!

 

Et le gagnant du Startup Weekend Europe Battle est…

Le Startup Weekend Europe Battle est un événement qui permet à des équipes sélectionnées de présenter leur projet de startup devant un panel d’importants investisseurs européens. Cela leur offre également l’opportunité de gagner un voyage de networking à San Francisco.

 

 

Les équipes autorisées à participer à la Battle devaient avoir été créées ou lancées au cours d’un événement de Startup Weekend Europe. Ainsi, les membres de l’équipe de GoWar se sont rencontrés au SW Venise tandis que les membres de Pocket Discount et Trawell se sont rencontrés au SW Skopje. De plus, parmi toutes les startups ayant soumis une candidature, seules les 13 équipes ayant reçu le plus de votes furent invitées à participer à la compétition qui a eu lieu le 13 septembre au Club Workspace, dans le quartier de Clerkenwell à Londres. J’ai eu la chance de pouvoir y assister en tant que membre du public et voici ce que j’en ai pensé.

 

Dès mon arrivée, la première chose qui m’a frappée et l’atmosphère amicale et détendue dans la salle. Toutes les personnes présentes avaient l’air de passer un bon moment. La soirée débuta par un témoignage d’un ancien gagnant d’un SW. Dans son discours très inspiré, il a souligné le fait que le SW n’était qu’un premier pas sur le chemin de la création d’une startup. Il a également mis en garde les participants de ne pas prendre la « grosse tête » en leur rappelant qu’il ne s’agissait que d’une compétition et que le plus dur restait à faire. Il ajouta qu’il y avait encore beaucoup de travail à fournir et autant de stress. Il conclut en affirmant que créer sa startup était certainement une expérience bien plus épanouissante qu’un « job traditionnel » mais pouvait résulter en des « changements d’humeur plus souvent encore qu’une femme enceinte », car il y aura certains jours où tout ira bien et d’autres où tout ira dans le mauvais sens.

 

Son discours fut alors suivi par ceux des investisseurs comprenant Rogan Angelini-Hurll (General Partner à ProFounders), Krishna Visvanathan (Partner à DFJ Esprit/Encore Ventures), Rob Moffat (Principal à Balnerton Capital) ainsi que Christian Thaler-Wolski (Principal à Wellington Partners). Ces derniers soulignèrent tous l’importance des réseaux afin d’obtenir du financement par les VC et reconnurent également que les investisseurs anglais avaient tendance à favoriser les entreprises locales. Lorsqu’ils furent interrogés sur les domaines les plus courus à l’heure actuelle pour les nouvelles entreprises hi-tech, les services, l’e-commerce, les réseaux sociaux, mobile et géolocalisés furent mentionnés à  plusieurs reprises mais l’un d’eux nota qu’il y avait aussi de très intéressantes opportunités dans les secteurs de la santé et de l’environnement.

 

Le moment crucial de la soirée fut toutefois clairement les présentations des startups. La France étaient très bien représentée dans la Battle (avec 6 équipes sur 13) et il y avait également des équipes de 5 autres pays européens (Macédoine, Grèce, Pologne, Italie et Espagne).

 

Les projets qui furent présentés devant le panel d’investisseurs étaient extrêmement divers et comprenaient aussi bien des guides de voyage (MyGuidie, Trawell que des jeux géo-localisés (GamorLive, GoWar et PlaceChallenge) et même un buisness à caractère social, SmartAgro, une startup française qui permet de collecter et de partager des données agricoles dans les pays en développement.

 

De mon point de vue, les trois projets qui avaient l’air les plus prometteurs étaient (sans surprise) tous les trois français !

 

En effet, Sharypic (SW Paris), qui permet de réunir les meilleurs photos pour les événements publics et privés et SponsoringSolution (SW Nice), un réseau social dédié au sponsoring, qui arriva d’ailleurs 2e du classement, étaient tous deux novateurs et comblaient un vide dans le marché toutefois le denier projet présenté au panel était sans doute le plus amusant et créatif de tous.

 

Appibabi.es est en fait une application pour smartphone qui permet d’élever un bébé avec un autre utilisateur de smartphone de son choix. La présentation était extrêmement bien construite, drôle et irrévérencieuse tant et si bien qu’à la fin, il était clair que tout le monde y était déjà accro et impatient de la télécharger.

 

Appibabi.es avait clairement un niveau d’innovation, de potentiel addictif et amusant difficile à égaler et ce fut sans surprise que ce dernier fut déclaré gagnant du Battle par le panel.

 

Je suis parvenu à échanger quelques mots avec l’un des membres de l’équipe, Amine Bellakride, un ancien étudiant de Stanford, juste avant l’annonce des résultats. Je fus très impressionné par son enthousiasme et surpris d’apprendre qu’ Appibabi.es n’était qu’un projet secondaire pour les membres de l’équipe. Il m’avoua que tous les membres travaillaient sur d’autres projets en même temps et ne pouvaient y consacrer du temps que pendant les week-ends… Je me demande bien ce qu’ils pourraient accomplir s’ils travaillaient dessus 7 jours par semaine !

 

En somme, cet événement fut une réelle source d’inspiration. J’ignore ce qu’adviendra des projets des participants dans le future mais je suis convaincu qu’on peut attendre de tous qu’ils accomplissent de grandes choses !